Chroniques

Chronique : « Look After You », par Sophie Boucher

C’est parti pour une nouvelle chronique, et cette fois, nous retournons dans l’univers de Cherry Publishing avec le premier bébé de Sophie Boucher, Look After You. Un véritable coup de cœur pour ma part, qui a frappé juste et fort !

Résumé

« Est-ce que moi aussi j’arriverai à te faire sourire comme ça un jour ?
– Certainement pas. »

La peinture a toujours été une source de fascination pour Sunlight. Une façon de s’exprimer, de se libérer et d’avoir le contrôle sur ses émotions.
Pourtant en l’espace de quelques mois, elle est tombée bien bas. Elle a perdu le contrôle. Elle a disparu dans son propre corps.
Alors que son amour de l’art et ses fou-rires avec Kellan, son meilleur ami, projetaient l’image d’un bonheur parfait, une part d’elle sombrait en secret.

Et puis Thibault est entré dans sa vie. Avec son sourire carnassier et ses cheveux en bataille, ce garçon a tout bouleversé.
Il lui a redonné l’inspiration.
Il lui a prouvé que, même avec des failles en pagaille, on pouvait se relever.
Mais elle, est-elle assez forte pour ne pas rester à terre ?

Un voyage captivant

Je suis passée par tout un tas d’émotions en lisant ce roman. J’ai pleuré, j’ai ris, j’ai ressenti une certaine nervosité, de l’impatience, de l’amour pour ces personnages terriblement attachants, et une peur indescriptible de ne pas les voir heureux au bout du compte. C’est ce qui, selon moi, fait véritablement la puissance de cette histoire : elle m’a transportée, m’a prise délicatement par la main pour me faire voyager dans un monde tourbillonnant, si incroyablement bien écrit que c’en est complètement déroutant. Et cette playlist ! Elle m’a atteint en plein cœur !

Quand les sentiments se font palpables…

J’ai vraiment beaucoup de mal à écrire cette chronique car ce que j’ai ressenti en lisant ce roman est tout simplement indescriptible. C’est probablement l’une de mes meilleures lectures de cette année. L’auteure parvient à nous transporter, les émotions des personnages sont tellement bien décrites que j’ai presque pu les sentir au bout de mes doigts, flottant à travers les pages. Plus incroyable encore : pas une seule fois je n’ai eu l’impression qu’elle se répétait. Chaque instant passé en compagnie de Sunlight, Kellan et Thibault était un véritable cadeau et je ne saurais retranscrire réellement ce que j’ai pu ressentir en parcourant ces lignes.

… comme des couleurs sur une toile

Je suis tout simplement sans voix ! L’écriture est fluide et en même temps, si recherchée. Le récit est magnifiquement bien mené et je ne me suis pas ennuyée une seule fois. J’ai pleuré toutes les larmes de mon corps, je suis soufflée, chamboulée, bouleversée ! Je vais avoir du mal à m’en remettre, mais bon sang, ce que ça en valait la peine !

Je vous conseille fortement ce livre, un vrai coup de cœur, sans mentir, qui mérite bien plus que les cinq étoiles prévues sur Amazon. J’ai vraiment hâte de lire d’autres créations par Sophie Boucher, une auteure plus que prometteuse qui peut s’attendre à avoir une belle carrière.

Avez-vous lu Look After You ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout dans les commentaires !

Bonne lecture et à bientôt !

P.S.: envie de découvrir une autre chronique Cherry Publishing ? C’est par ici !

Continuer la lecture

Chronique : « The Boy Next Room », par Emma Green

C’est parti pour une nouvelle chronique ! Aujourd’hui, nous allons parler d’un duo d’auteures que je ne dois plus présenter, Emma Green, mes auteures coups de cœur chez les éditions Addictives. J’ai terminé une autre de leurs créations, The Boy Next Room, et je peux vous dire que… J’ai au chaud. Très chaud.

Résumé

Son premier amour ? Son plus grand interdit. Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire qui n’a jamais trouvé sa place nulle part… Envoyée chez son père biologique, qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables. River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté… Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule. Jamais. Jamais elle n’a rencontré un garçon comme lui.

L’Australie, pays de tous les secrets

Je parie que vous aussi, il y a un pays dans le monde que vous n’avez jamais visité, mais que vous adorez rien qu’en en entendant parler ? Moi, ça me fait ça avec l’Australie. Je rêve d’un jour pouvoir fouler la terre ocre du bush, d’admirer le bleu de l’océan sur les plages ou depuis une falaise, de croiser des koalas et des kangourous et de visiter les nombreuses réserves naturelles de ce pays mystérieux. Qui a dit que la lecture ne faisait pas voyager ? Grâce à ce roman, j’ai pu réaliser en partie mon rêve par la pensée, et c’est déjà pas mal ! Et avec un récit tel que celui-ci, je n’ai pas fait que voyager à l’autre bout du monde. J’ai également fait l’expérience d’un tourbillon, d’une tornade, d’un cyclone, d’un véritable tsunami d’émotions et de sensations !

L’amour, envers et contre tout

Le récit de Céleste et River m’a profondément émue, mais ce qui m’a vraiment plu dans ce roman, c’était cette sensation d’être toujours sur le bord du précipice, sur la pointe de mes orteils, à attendre, à espérer que tout s’arrange, que le monde les laisse enfin tranquille, s’aimer comme ils s’aiment, sans interdit, sans secret, sans pudeur. J’ai aimé et détesté tout à la fois cette impression que, à chaque fois que tout semblait s’arranger, un autre obstacle se dressait sur leur route.

Malgré ça, pas une seule fois le récit ne s’est essoufflé. Je ne me suis jamais ennuyée, le suspense était toujours là, palpable, insupportable, mais tellement indispensable.

Demi-frères, demi-soeurs

Ce roman aborde des sujets difficiles qui ont résonné en moi comme jamais aucune autre histoire ne l’a fait auparavant. Harcèlement scolaire, familles recomposées, secrets, mensonges, tromperies, amour… la recette miracle pour un récit rocambolesque plein de cliffhangers et autres mystères. Ajoutez à ça un décor plus qu’insolite, dans le bush australien, et le tour est joué !

J’ai particulièrement apprécié la gestion des personnages, dans ce roman. Les protagonistes sont très nombreux et l’on aurait pu facilement s’y perdre si les deux auteures n’avaient pas fait un travail si minutieux. Je dis, chapeau !

Je vous recommande vivement cette lecture !

Avez-vous lu The Boy Next Room ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire !

A bientôt, et bonne lecture à tous !

P.S.: envie de découvrir d’autres avis sur Emma Green ? C’est par ici !

Continuer la lecture

« Brisés : In the Darkness », par Koko Nhan

Cherry Publishing a un don pour dénicher les nouveaux talents. Koko Nhan ne fait pas exception, et même si son premier roman, Brisés : In the Darkness, est sorti il y a déjà plus d’un an, il nous fait de belles promesses pour les suivants. Chronique sur le tout premier roman de la Queen des Cherries !

Résumé

« Tu le sais, non ? Qu’il va te détruire ? Pas aujourd’hui, probablement pas demain, mais il finira par le faire. — Et alors ? De toute façon je suis presque déjà morte. »

Depuis qu’elle a perdu son meilleur ami, Clara n’est plus que l’ombre d’elle-même. Elle affronte la vie en mode automatique, imperméable aux petites joies du quotidien. Tout lui est indifférent, même les bras de Paul, avec qui elle sort depuis deux ans. Pourtant, lorsqu’elle rencontre Chris, un beau brun ténébreux qui sillonne la ville sur sa moto vrombissante, son corps semble sortir de sa torpeur. En entrant dans son univers, Clara découvre un homme aussi brisé qu’elle. Un lien puissant se noue entre eux, mais la jolie blonde est loin de se douter du lourd secret qu’il lui dissimule…Peut-on émerger des ténèbres quand on a touché le fond ? En s’en remettant aux mains d’un homme aussi torturé qu’elle, Clara ne commet-elle pas l’erreur de sa vie ?

Une romance toute mignonne…

C’est bien le premier qualificatif qui m’est venu à l’esprit. Ce n’était pas un coup de cœur personnellement, mais elle m’a offert une petite pause assez bienvenue parmi les récits prises de tête et bouleversants qui jonchent mes étagères. Clara est très attachante et j’ai pris plaisir à suivre ses aventures. Elle m’a profondément touchée et je me suis mise à souhaiter le meilleur pour elle, comme on le souhaite pour une petite sœur. Néanmoins, sa naïveté et sa propension à s’accrocher à Paul comme à une bouée de sauvetage, au début, m’a quelque peu agacée.

Du potentiel !

Je suis heureuse que ce roman existe et qu’il soit arrivé entre mes mains, car il montre un potentiel hors du commun en ce qui concerne le talent de son auteure ! Son imagination débordante transparaît aisément à travers ce roman. La timeline est exceptionnellement bien maniée et pas une seule fois je ne me suis sentie larguée. C’était une lecture facile à lire, relaxante dans le style d’écriture, même si le sujet est dur, et c’était ce qu’il me fallait pile au bon moment !

Petite frayeur…

… par rapport au tome 2. Je n’ai vraiment, mais alors vraiment pas apprécié le personnage de Paul. Si c’était voulu, je ne comprends pas comment je pourrais oser lire le second tome, qui porte sur son histoire, sans penser à tout ce que j’ai ressenti pour lui en lisant ce premier opus. Je ne sais pas si je parviendrais à ressentir une quelconque compassion pour lui, mais peut-être est-ce simplement dû à mes propres circonstances. Soit. Je lui donnerai quand même le bénéfice du doute, parce qu’après tout, c’est de Koko qu’il s’agit. Notre Queen à tous.

Avez-vous lu Brisés : In the Darkness de Koko Nhan ? Quelles sont vos impressions ? Dites-moi tout en commentaire !

A bientôt et bonne lecture à vous !

P.S.: envie de découvrir d’autres romans de Cherry Publishing ? Cliquez ici !

Continuer la lecture

Un amour surpuissant, avec « Love & Lies on Campus », par Emma Green

Emma Green, c’est désormais une valeur sûre aux Editions Addictives. Découvrez ma chronique sur sa dernière saga en trois tomes, Love & Lies on Campus, une histoire bouleversante qui confirme une fois de plus le talent inégalable de ce duo d’auteures hors du commun.

Résumé du premier tome

À la fac de San Diego, depuis quatre ans, Arlo Sheridan est chez lui : ici il respire vraiment. Enfin, il respirait, jusqu’à ce que « Baby Tillie » ait l’âge de les rejoindre sur le campus, Colleen et lui.
Colleen, c’est la grande sœur de Tillie et la meilleure amie d’Arlo. Ces deux-là sont liés par un truc indéfinissable et rien ni personne ne pourrait passer avant leur amitié.
Mais la petite sœur intouchable n’a plus rien d’un bébé. Son arrivée pourrait même tout changer…
Arlo a été chargé de veiller sur les sœurs Sinclair comme un grand frère. Parce que sur le campus de la San Diego State University, les dangers sont partout.
Et surtout là où on ne les attend pas. Peut-être même que le plus grand danger, pour elles deux, c’est lui.

Coup de cœur assuré

Encore une fois, Emma Green nous livrent ici toute l’étendue de leur talent. Faire monter la tension, telle est leur spécialité. Il ne m’a pas fallu longtemps avant de comprendre, à la lecture du premier tome, que j’allais dévoré cette histoire. La preuve : j’ai terminé chaque opus en quelques heures à peine tant cette histoire était addictive. Une fois de plus, les deux auteures stars font honneur à leur ME. Tillie et Arlo sont des personnages attachants, envoûtants et terriblement bien assortis. Et pourtant, ce n’était pas gagné !

Une intrigue bouleversante

Les auteures ont réussi à m’accrocher dès le départ, avec toute cette histoire de sœur disparue. La dynamique entre les personnages était parfaite, l’intrigue superbement ficelée, si bien qu’à la fin du second tome, j’avais envie de balancer ma tablette à travers la pièce tant j’étais frustrée d’avoir à attendre la suite. Rassurez-vous, je ne l’ai pas fait. Si c’était le cas vous ne seriez pas en train de me lire en ce moment.

A l’annonce de cette sortie, j’étais super excitée, mais aussi un peu dubitative à cause du nombre croissant de romances qui prennent place sur un campus d’université. Mais j’aurais dû me mettre quelques claques, parce que… honte à moi de douter d’Emma Green une seule seconde !

Un amour plus fort que tout…

… si fort que même les protagonistes ne savent plus quoi en faire, comment gérer, comment s’aimer. L’évidence est présente dès le départ, mais jamais ne s’essouffle. Entre Arlo et Tillie, c’est une véritable montagne russe d’émotions plus puissantes les unes que les autres. Mon coeur a fait des bonds, mon estomac s’est noué et une boule s’est formée dans ma gorge à plusieurs reprises pendant ma lecture. J’avais l’impression d’être avec eux et en même temps, j’étais presque gênée d’être témoin de la force de leur attirance et de leur alchimie plus qu’indéniable.

C’est un gros coup de coeur pour moi !

Avez-vous lu Love & Lies on Campus ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire !

A bientôt et bonne lecture !

P.S.: envie de découvrir un autre roman d’Emma Green ? C’est par ici !

Continuer la lecture

Danser pour exister, avec « T’atteindre » par Elle Séveno

Elle Séveno m’a toujours éblouie avec son talent. Elle décrypte les émotions comme personne et parvient à les transmettre avec justesse, rien qu’avec des mots. Chronique sur son tout dernier roman aux éditions Hugo New Romance, T’atteindre !

Résumé

Une vidéo. C’est ce qu’il a fallu pour bouleverser la vie du jeune Aidan.
Dessus : une danseuse en pleine chorégraphie.
A l’intérieur de lui, c’est le chaos : il faut qu’il danse à ses côtés.
Fini les terrains de sport, il se met au classique. Seul cet objectif compte désormais, et il le défendra contre les préjuges et les moqueries.
Des années plus tard, Aidan touche son rêve du doigt. Il a intégré la même école que son idole, mais a du mal à se plier à la discipline extrême qu’on lui impose. Respecter les règles n’a jamais été son fort… Peut-il vraiment nier qui il est ? Même pour elle ?

L’acceptation de soi, un thème gagnant

Si les romans d’Elle Séveno sont désormais une valeur sûre, on a tendance à l’attendre au tournant concernant les thèmes qu’elle aura choisi d’aborder dans chacune de ses créations. Ici, on en retrouve plusieurs, dont l’idée de croire en ses rêves, de tout faire pour les réaliser, mais celui qui m’a le plus frappée est bien l’acceptation de soi. S’accepter tel qu’on est et surtout, ne pas changer pour qui que ce soit d’autre que nous-mêmes. Se trahir soi-même est probablement la chose la plus impensable à faire, pour quiconque. C’est une forme de mensonge, de malhonnêteté, intolérable. Cela n’engendre rien de bon, et quand nous ne sommes pas nous-mêmes, il est difficile de nous aimer. C’est pourquoi il est essentiel de savoir s’accepter. C’est dans ce voyage que nous emmène l’auteure, au travers de la danse classique et du hip hop, deux styles qui peuvent s’avérer complètement opposés mais qui, en réalité, sont totalement complémentaires.

Maya et Aidan, frustration garantie !

J’adore et je déteste être frustrée face à des personnages. Bordel ! J’avais envie de les gifler tous les deux, plusieurs fois. Mais en même temps, n’est-ce pas ce qui fait la beauté d’un roman ? Ce qui le rend addictif ? La preuve, j’ai vraiment eu beaucoup de mal à le poser. Là où Maya m’énervait parce qu’elle ne parvenait jamais à dire ce qu’elle ressentait, Aidan m’horripilait parce qu’il ne voyait en elle que son obsession et qu’il était têtu comme une mule. Plusieurs fois, dans ma tête, je m’entendais me dire « mais sautez-vous dessus, bon sang! ». Séveno a décidément le chic pour me faire languir.

Des scènes captivantes

Il n’y a rien à faire, la danse aura toujours une place particulière dans ma vie. Que ce soit grâce à mes propres souvenirs, dans un film, une série ou ici, un roman, j’ai l’impression qu’elle rendra toujours les situations un peu plus magiques, un peu plus belles. Ce récit ne fait pas exception. Les scènes de danse décrites par l’auteure sont si réalistes, si vivantes qu’elles m’ont littéralement hypnotisées. J’avais probablement l’air d’une folle, les yeux écarquillés au possible sur les pages. Soit. Les émotions que j’ai ressenti pendant ma lecture sont purement et simplement indescriptibles.

Un roman que je recommande à 10 000 %. Frissons garantis.

Avez-vous lu T’atteindre de Elle Séveno ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout dans les commentaires !

A bientôt, et bonne lecture à vous !

P.S.: envie de découvrir d’autres romans signés Elle Séveno ? C’est par ici !

Continuer la lecture

Une belle conclusion pour « Adopted Love », par Gaïa Alexia

Découvrir une auteure, c’est aussi découvrir un univers, une plume, des personnages et tomber amoureuse, encore et encore. J’ai découvert Gaïa Alexia avec cette saga, il y a trois ans, et quel bonheur de la retrouver encore fois avec Teagan et Elena ! Chronique sur l’ultime tome de la saga qui a tout changé.

Résumé

Réunis par leur passé, l’avenir les portera-t-il dans la même direction ?

Teagan Doe pensait en avoir terminé avec la justice mais celle-ci n’entend pas l’oublier si facilement. Alors que les ennuis sont de nouveau au rendez-vous, une vieille connaissance dit pouvoir le sortir d’affaire. Mais pas à n’importe quel prix. A-t-il vraiment plus à gagner qu’à perdre s’il accepte le marché ?

De son côté, Elena doit trouver le moyen d’aller de l’avant. Difficile cependant quand son quotidien lui rappelle chaque seconde ce par quoi elle est passée. Le futur qu’on trace pour elle la terrifie, mais est-elle prête aux sacrifices demandés pour se libérer ? Teagan et Elena devront apprendre à trouver les mots justes pour rester soudés envers et contre tous. Réunis par leur passé, l’avenir les portera-t-il dans la même direction ?

Un tome indispensable

Même si je n’étais pas spécialement restée sur ma faim à l’issue du second tome, je n’avais qu’une envie à l’annonce de la sortie de ce troisième : retrouver Teagan et Elena ! Ces personnages addictifs issus tout droit de l’imagination d’une de mes auteurs préférées, revenus comme ça, de nulle part, comment refuser ? Si beaucoup se sont posé la question de l’utilité de ce tome supplémentaire, je peux tout de suite les rassurer : il est bien utile, voire même indispensable. Teagan et Elena ont enfin la conclusion qu’ils méritent.

Des surprises et du suspense, sauce Gaïa

Ce que je préfère chez cette auteure, c’est sa capacité à nous emmener dans des directions improbables grâce à son talent qu’on pourrait croire inné, à ce stade, à manier le suspense. Je ne m’attendais clairement pas à ça ! Et ceux qui l’ont lu sauront exactement de quoi je parle. Outre sa plume absolument divine, Gaïa Alexia parvient à nous accrocher dès les premières lignes, et à nous tenir en haleine jusqu’à la dernière page. C’est sans doute pour ça que ses livres sont si faciles et agréables à lire, sans pour autant se parer d’une écriture légère. C’est du LOURD. Toujours.

Teagan Doe, à jamais dans mon cœur

Une chose est certaine me concernant. Teagan Doe est mon éternel coup de cœur, parmi toutes les œuvres des éditions Hugo New Romance. C’est un personnage complexe, terriblement attachant. J’ai souffert avec lui, j’ai pleuré avec lui – littéralement – et j’ai souri avec lui dans ces moments si rares. Je pouvais presque imaginer sa voix dans ma tête et sentir son cœur se serrer contre le mien à chaque moment difficile, chaque accès de colère, chaque élan d’amour qu’il ressentait pour sa lionne. Le lapin le plus amoureux de New York, mes amis ! Un incontournable pour quiconque a envie de se plonger dans la new romance.

Autant vous l’avouer tout de suite : c’est très dur de dire au revoir à cette histoire et à ses personnages hauts en couleur. Petite mention spécial à Daniel, le papa le plus cool du monde.

Avez-vous lu le tome 3 d’Adopted Love ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout dans les commentaires !

A bientôt et bonne lecture !

P.S.: envie de découvrir un autre roman de Gaïa Alexia ? C’est par ici que ça se passe !

Continuer la lecture

Toujours plus haut, avec « Là-haut dansent les étoiles », par Pauline (Perrier)

C’est parti pour une nouvelle chronique ! En 24 heures, j’ai dévoré Là-haut dansent les étoiles par Pauline (Perrier), accessoirement ma magnifique éditrice et une auteure de talent, qui a su m’émouvoir aux larmes avec cette histoire touchante pleine de vérité.

Résumé

Elle ne vit que pour chanter. Il ne vit que pour la protéger. Ils sont frère et sœur et poursuivent le même rêve : tout quitter pour devenir musiciens. Adoptés très jeunes par un couple russe fortuné, Alexzander et Alana n’ont jamais trouvé leurs marques dans la bulle dorée où ils ont grandi. De Moscou à Londres, ils tentent de se construire une identité propre grâce à leur talent. Mais si Alexz retient quelques bribes de leur passé tumultueux, Alana, elle, n’a aucune idée de ce qu’était sa vie avant la Russie. A seulement dix-sept ans, la jeune fille s’accroche désespérément à l’image parfaite qu’elle renvoie sur les réseaux sociaux. Et lorsqu’un célèbre producteur lui propose d’embarquer sur la tournée du chanteur en vogue du moment, le rêve vire rapidement au cauchemar. Entre mensonges familiaux, souvenirs douloureux et difficultés à se construire, la route vers la gloire s’annonce semée d’embûches. Surtout quand Alexz est relégué dans l’ombre et qu’Alana sombre lentement dans l’anorexie. Le succès pourrait-il leur être fatal ?

Un récit criant de vérité

Outre la plume absolument divine de l’auteure, ce roman brille par son réalisme. Il nous transporte dans un tourbillon d’émotions, on est tellement happés par l’histoire que l’on finit par se croire à la place des personnages. J’ai ressenti une grande empathie pour Alexz. J’ai eu peur qu’il soit dépeint comme le frère parfait qui sacrifie absolument tout pour protéger sa petite sœur, mais il n’en est rien. Il est humain, il fait des erreurs, il se sent coupable, il a ses défauts, et c’est ce qui fait la beauté du personnage. Alana, elle, est assez frustrante, mais on parvient sans mal à la comprendre. D’autant plus quand on a vu de près les ravages de cette maladie qu’est l’anorexie mentale.

Au-delà de ça, ce roman aborde également tout un tas d’autres sujets qui peuvent nous toucher de près ou de loin, comme le harcèlement scolaire, l’influence des réseaux sociaux, l’image de soi… Il nous apporte une véritable morale, une belle leçon de vie qui aura su me marquer à jamais.

Croire en ses rêves… et les réaliser

Là-haut dansent les étoiles est avant tout un histoire de rêves. Pour avoir réalisé le mien il y a peu, je sais combien il peut-être difficile, parfois, de se voir scrutée sous toutes les coutures une fois un certain niveau de succès atteint. L’image que l’on donne aux autres devient plus importante encore que celle qu’on a de nous-même. Et pourtant, il devient vital de savoir qui on est, quand le moment s’y prête. Croire en ses rêves est important ; savoir les vivre de la bonne façon l’est encore plus.

C’est le message que nous fait passer ici Pauline (Perrier) – qui signe ce roman de son unique prénom – en encourageant chacun et chacune d’entre nous à prendre soin de ce corps qui est le nôtre, et qui nous permet de vivre nos vies de la manière la plus complète possible.

Avez-vous lu Là-haut dansent les étoiles ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout dans les commentaires !

A bientôt et bonne lecture !

Continuer la lecture

Des démons sexy avec « La Dernière Muse », par Elle Catt

Me voici de retour avec une toute nouvelle chronique et mon avis sur ma dernière lecture: La Dernière Muse, par Elle Catt, un roman des éditions Cherry Publishing. Il s’agit du premier tome, le second devant paraître à la fin de l’été 2020. Je n’ai qu’une chose à dire : JE. VEUX. LA. SUITE.

Résumé

« Pour fuir son passé douloureux, Kataline quitte les Etats-Unis et vient s’exiler en France, chez Jess, une tante qu’elle connaît à peine. Dessinatrice de talent, elle lui vient en renfort dans son salon de tatouage, où elle dessine les croquis pour les clients entre deux cours à l’université. Loin de ses démons, la jeune femme retrouve peu à peu une vie normale. Du moins, c’était le cas jusqu’à ce qu’elle rencontre Maxime et plonge dans son univers. Un univers sombre et dangereux, où Rip, leader du groupe The Cursed et street-fighter impitoyable, semble régner en maître. Rapidement, des démons bien plus féroces que ceux de son passé viendront hanter Kat, et la menace qui plane sur elle pourrait bien lui coûter la vie. Rip pourra-t-il la sauver ? Ou signera-t-il sa destruction une bonne fois pour toutes ? »

Du fantastique insoupçonné

Je ne pensais pas me retrouver plongée dans un roman de cette trempe. L’auteure cache bien son jeu dès le départ et même si, au fil de ma lecture, j’ai tout de même eu quelques doutes, j’ai été agréablement surprise de voir la tournure qu’a pris l’histoire de Kataline. Au-delà de la plume fluide et addictives d’Elle Catt, elle parvient à nous emmener dans un univers sombre et effrayant tout en nous amenant à presque souhaiter y être vraiment. Elle n’est certainement pas la première à explorer l’angle des « démons et monstres sexy et attirants », mais elle parvient à le faire d’une façon si unique et inattendue qu’on lui pardonnerait presque les frasques et l’attitude de connard fini de Rip, LE personnage qui nous intéresse tous ici.

Des personnages complexes

Le développement des personnages est frappant et particulièrement bien mené. Kataline cache sa fougue, sa force et sa détermination pendant une bonne partie du récit derrière une attitude renfrognée, timide et même invisible. On ne soupçonne pas ce qu’elle cache en elle, ce qui nous rend d’autant plus accro, car on sait tout de même qu’il doit bien y avoir quelque chose. Plusieurs fois durant ma lecture, j’ai eu envie de frapper Rip. De le gifler monstrueusement fort tant il se comportait comme un véritable salaud et pourtant… et pourtant ! J’ai eu envie de croire à sa rédemption. Sa façon de jouer avec Kat m’a mis dans tous mes états et c’est une grande partie de ce qui fait le caractère addictif de ce roman, qui fait qu’on a bien du mal à le lâcher – même pour aller faire pipi.

Chaleur, chaleur…

Nous restons tout de même dans le registre de la New Romance et Elle Catt ne manque pas de nous le rappeler. Certes, Rip est un véritable dieu – et quelle ironie… Les descriptions m’ont laissée sans voix. Je vais devoir me rappeler de ne pas lire le second tome pendant la canicule. Dans les moments de pures tendresses comme dans ceux témoignant de la sexualité presque bestiale de notre démon préféré, on oublie carrément qui il est, ce qu’il fait et ce dont il est réellement capable. Nous sommes piégées, comme Kat, dans notre attirance pour Rip, comme des poupées de chiffon incapables de se contrôler.

Un second tome très attendu

Une romance fantastique à lire absolument, en somme. Et si vous ne l’avez pas encore ajouté à votre bibliothèque, n’attendez plus : frissons garantis.

Avez-vous lu La Dernière Muse ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout dans les commentaires !

A bientôt et bonne lecture à vous !

Continuer la lecture

Quand le destin s’en mêle avec « Lover Next Door », par Marie Hayle

Des personnages super attachants qui vont vous faire fondre !

Parfois, le destin nous joue des tours, de bons comme de mauvais. Il ne s’en est pas privé dans ce roman signé Marie Hayle, publié aux Editions Addictives : Lover Next Door. Chronique sur un récit qui fait une fois de plus honneur à sa maison d’édition !

Une romance franco-anglaise

Une fois n’est pas coutume, l’action se déroule à la fois en France et en Angleterre. Deux pays très différents par bien des aspects aux cultures parfois complètement opposées, mais qui, pourtant, sont si proches. Si les personnages sont super attachants, il est aussi facile de s’y identifier. J’ai beaucoup aimé le caractère à la fois brut de décoffrage et sensible de Charlie. Elle incarne la force et la vulnérabilité qui caractérisent les femmes modernes, et c’est rafraîchissant de voir autant de réalisme dans son caractère et son comportement. Sa relation avec Liam a du sens, elle évolue lentement mais sûrement et nous permet de ressentir chaque petite émotion avec eux. Une romance addictive qui n’a certainement pas fini de faire parler d’elle !

J’ai tiqué, parce que…

… certaines formulations de phrases m’ont paru quelque peu irréaliste, surtout dans les dialogues. Je vois mal quelqu’un débiter tout un paragraphe à l’oral de la façon dont c’était écrit. C’est un peu compliqué à expliquer car il faut vraiment le lire pour comprendre de quoi je parle ! Néanmoins, au fur et à mesure que le récit avançait, cette tendance a commencé à disparaître pour mon plus grand soulagement. Il y a beaucoup de répétitions, notamment quand l’un des personnages cherchent à qualifier l’autre.

Une histoire touchante et… sexy !

Néanmoins, malgré toutes ces petites imperfections – qui deviennent invisibles une fois qu’on est vraiment plongé dans le récit – j’ai vraiment adoré ma lecture. Bon, d’accord, ne me tapez pas : je sais, j’ai mis plus de deux semaines à le terminer, mais ce n’est pas du tout parce qu’il était nul, loin de là. Je suis juste en plein rush de fin du concours Fyctia et j’ai eu moins de temps que prévu pour lire !

J’ai beaucoup aimé la façon dont l’auteure a réussi à faire jouer le destin dans cette histoire, même si l’issue était un peu à prévoir. Liam peut paraître un peu froid et arrogant au départ, mais plus j’en ai appris sur lui, plus je l’ai trouvé adorable et touchant, et il en va de même pour Charlie. C’est donc avec un immense sourire que j’ai achevé ce roman !

Avez-vous lu Lover Next Door ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout dans les commentaires !

Bonne lecture à vous !

P.S.: envie de découvrir d’autres avis sur les romans Addictives ? C’est par ici !

Continuer la lecture

Un trio infernal dans « Trois cœurs pour vingt-quatre étoiles », par Audrey Rousselin

« Baise la vie, ou elle te baisera ».

Merci à l’auteure pour ce service presse ! Audrey Rousselin, jeune auteure de romance, sort son premier roman aux Editions Lollipop. Un triangle amoureux, ce qui s’avère être un pari risqué dans un monde où la majorité des lectrices n’en sont pas friandes. Chronique sur Trois cœurs pour vingt quatre étoiles !

Un avis partagé

La plume de l’auteure est sans conteste très bonne. Elle est parvenue à me tenir en haleine jusqu’au bout, et l’écriture fluide m’a permis de tout comprendre sans jamais avoir à revenir sur quoique ce soit. J’ai donc vraiment hâte de découvrir d’autres récits signés Audrey Rousselin !

Mon avis reste cependant mitigé concernant le récit. J’ai plusieurs fois tiqué et levé les yeux au ciel. Certaines scènes sont tantôt tirées par les cheveux, tantôt un peu naïves, voire même pas très réalistes. Je pense notamment à la scène de l’hôpital – sans vouloir vous spoiler. J’entends bien que tous les genres peuvent s’entremêler de nos jours, mais cette scène quelque peu surnaturelle m’a dérangée.

L’auteure a tenté de trouver une entourloupe pour que l’on ait le point de vue d’autres personnages, tout en demeurant dans la peau de Lana. C’est une erreur à ne pas faire, selon moi : il est difficile de pouvoir séparer le point de vue subjectif de son personnage principal de notre point de vue, objectif, d’auteur. En tant qu’écrivain, nous voyons des choses dans notre propre récit que le lecteur ne doit pas nécessairement voir, puisque notre personnage n’est pas censé les voir non plus.

C’est un peu difficile à expliquer, mais je pense sincèrement que la fin de l’histoire aurait eu beaucoup plus de profondeur si l’auteure avait procédé ainsi. Le suspense aurait été beaucoup plus palpable et l’addiction tout aussi forte ! C’est dommage.

Un triangle vicieux

Dans l’ensemble, c’est une belle histoire, bien que les triangles amoureux ne soient pas ma tasse de thé. Le danger, avec ce type de récit, c’est la répétition des actions, les va-et-vient un peu lassants. J’ai cependant beaucoup aimé la façon dont l’auteure a manœuvré pour faire évoluer ses personnages tout au long du récit. Le timing est également bien géré, ce qui peut s’avérer difficile pour un premier roman édité !

Un second tome est prévu ! Je ne sais pas si je le lirai, tout dépend de la façon dont le sujet est à nouveau traité. En tout cas, c’est une jolie plume à suivre de près !

Avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout dans les commentaires !

P.S.: envie de découvrir d’autres services presse ? C’est par ici !

Continuer la lecture