Chronique : « The Boy Next Room », par Emma Green

C’est parti pour une nouvelle chronique ! Aujourd’hui, nous allons parler d’un duo d’auteures que je ne dois plus présenter, Emma Green, mes auteures coups de cœur chez les éditions Addictives. J’ai terminé une autre de leurs créations, The Boy Next Room, et je peux vous dire que… J’ai au chaud. Très chaud.

Résumé

Son premier amour ? Son plus grand interdit. Hériter de quatre demi-frères d’un coup, c’est trop, beaucoup trop pour Céleste, éternelle solitaire qui n’a jamais trouvé sa place nulle part… Envoyée chez son père biologique, qu’elle connaît à peine, dans une immense réserve animalière au sud de l’Australie, elle perd tous ses repères. Surtout quand l’un des frères Farrow l’attire, la désarme et fait naître en elle des sentiments inavouables. River est fascinant. River est en guerre contre la terre entière. River n’est pas pour elle. Mais River est juste dans la chambre d’à côté… Et les choses se compliquent vite quand on accepte enfin de ne plus faire chemin seule. Jamais. Jamais elle n’a rencontré un garçon comme lui.

L’Australie, pays de tous les secrets

Je parie que vous aussi, il y a un pays dans le monde que vous n’avez jamais visité, mais que vous adorez rien qu’en en entendant parler ? Moi, ça me fait ça avec l’Australie. Je rêve d’un jour pouvoir fouler la terre ocre du bush, d’admirer le bleu de l’océan sur les plages ou depuis une falaise, de croiser des koalas et des kangourous et de visiter les nombreuses réserves naturelles de ce pays mystérieux. Qui a dit que la lecture ne faisait pas voyager ? Grâce à ce roman, j’ai pu réaliser en partie mon rêve par la pensée, et c’est déjà pas mal ! Et avec un récit tel que celui-ci, je n’ai pas fait que voyager à l’autre bout du monde. J’ai également fait l’expérience d’un tourbillon, d’une tornade, d’un cyclone, d’un véritable tsunami d’émotions et de sensations !

L’amour, envers et contre tout

Le récit de Céleste et River m’a profondément émue, mais ce qui m’a vraiment plu dans ce roman, c’était cette sensation d’être toujours sur le bord du précipice, sur la pointe de mes orteils, à attendre, à espérer que tout s’arrange, que le monde les laisse enfin tranquille, s’aimer comme ils s’aiment, sans interdit, sans secret, sans pudeur. J’ai aimé et détesté tout à la fois cette impression que, à chaque fois que tout semblait s’arranger, un autre obstacle se dressait sur leur route.

Malgré ça, pas une seule fois le récit ne s’est essoufflé. Je ne me suis jamais ennuyée, le suspense était toujours là, palpable, insupportable, mais tellement indispensable.

Demi-frères, demi-soeurs

Ce roman aborde des sujets difficiles qui ont résonné en moi comme jamais aucune autre histoire ne l’a fait auparavant. Harcèlement scolaire, familles recomposées, secrets, mensonges, tromperies, amour… la recette miracle pour un récit rocambolesque plein de cliffhangers et autres mystères. Ajoutez à ça un décor plus qu’insolite, dans le bush australien, et le tour est joué !

J’ai particulièrement apprécié la gestion des personnages, dans ce roman. Les protagonistes sont très nombreux et l’on aurait pu facilement s’y perdre si les deux auteures n’avaient pas fait un travail si minutieux. Je dis, chapeau !

Je vous recommande vivement cette lecture !

Avez-vous lu The Boy Next Room ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire !

A bientôt, et bonne lecture à tous !

P.S.: envie de découvrir d’autres avis sur Emma Green ? C’est par ici !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *