« Suprêmes », une nouvelle dystopie pour Elle Séveno

Après Les Liés, Elle Séveno revient aux éditions Cyplog pour une nouvelle dystopie !

Merci aux Editions Cyplog pour le service presse !

Attention, cette chronique comporte beaucoup de sentiments positifs. Je suis certaine qu’à présent, je ne suis plus la seule à le penser : Elle Séveno nous surprendra toujours, et pourtant, elle reste une valeur sûre en matière de romance. Ici, elle s’illustre parfaitement, encore une fois, dans l’un de ses genres de prédilection : la dystopie.

De quoi ça parle ?

« Quatre cents ans après le monde tel que nous le connaissons, les Humains ne sont plus la race supérieure, ni même la seule. Et ils le découvrent lors d’une terrible invasion qui vire aussitôt à l’horreur.
Quand ils ne sont pas abattus comme du bétail, ils sont réduits en esclavage par une race perverse et tyrannique.
Vine, qui s’est toujours sentie en décalage avec les siens, est emprisonnées à son tour et déportée sur une planète inconnue. Dans sa cellule, elle rencontre un prisonnier différent des autres.
Quelle que soit sa race, il la fascine, la respecte et la guide…
A ses côtés, elle pourrait bien devoir remettre en question toutes ses certitudes ».

Suprêmes, tome 1, par Elle Séveno.

Un univers qui fascine

Avec le premier tome de sa nouvelle saga, Suprêmes, l’auteure nous emmène dans un tout nouvel univers, vers un système contre lequel n’importe qui aurait envie de se rebeller. Tous les éléments y sont : race soi-disant supérieure, oppression, violence, esclavage, dictature… une recette parfaite pour une aventure captivante.

Ces éléments à eux seuls sont déjà suffisants pour nous accrocher, mais c’était sans compter sur Séveno, qui y apporte comme toujours sa petite touche personnelle qui caractérise si bien ses récits : la romance. L’auteure raconte les histoires d’amour comme personne et c’est bien pour ça qu’on l’aime. Certains auraient pu se dire que les sentiments de Vine à l’égard du prisonnier sont complètement insensés et n’ont pas lieu d’être, mais grâce à Séveno, on y croit dur comme fer, on ressent tout avec l’héroïne et nous aussi, on partage ce qu’elle ressent pour cet individu mystérieux.

Encore une fois, elle parvient à nous emmener dans les tréfonds de nos émotions refoulées, sur une véritable montagne russe. Après être révoltés, insurgés avec Vine, nous sommes déterminés, amoureux pour finir par être complètement dévastés. Pas une seule seconde de repos pour notre pauvre petit cœur !

On attend la suite !

Il n’y a pas encore de nouvelles pour le second tome, mais une chose est sûre, on l’attend avec impatience. Le suspense est à son comble !

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire !

Bonne lecture, et gardez la banane !

1 commentaire

  1. […] en or ! Et si vous voulez découvrir un autre roman de cette magnifique maison, rendez-vous sur mon autre chronique partenaire […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *