Survivre à l’épreuve du temps avec « Eleanor & Grey »

C’est un moment lecture bouleversant que nous offre Brittany C. Cherry avec ce roman

Cela faisait longtemps que je n’avais pas versé autant de larmes en lisant un roman ! J’ai été agréablement surprise et en même temps, pas tant que ça. Dès sa sortie chez Hugo New Romance, Eleanor & Grey, un roman signé Brittany C. Cherry, faisait déjà parler de lui. Chronique sur le roman le plus émouvant de l’année !

De quoi ça parle ?

Greyson East m’a marquée à jamais.
Lorsque, jeune fille, je suis tombée amoureuse de lui pour la première fois, je ne connaissais pas grand chose de la vie. Mais je connaissais tout de ses sourires et de ses rires, et de la sensation étrange que j’éprouvais chaque fois qu’il était à proximité.
La vie était parfaite … jusqu’à ce qu’elle ne le soit plus. Et lorsque nous avons été contraints de partir chacun de notre côté, j’ai dû quitter mon premier amour en formulant le souhait de le retrouver un jour.
Seize ans plus tard, comment deviner en acceptant ce poste de nounou que ce serait ses enfants dont je devrais m’occuper ? Que mon nouveau patron serait le garçon que j’avais connu par le passé et qui était devenu un homme froid, solitaire, détaché de tout.
Pourtant, dans son regard tourmenté, il m’arrivait d’entrevoir celui qui autrefois souriait, riait et avait ravi mon cœur de jeune fille. Et il ne faisait aucun doute pour moi que ce garçon-là valait la peine qu’on se batte pour le retrouver.
Tout ce que j’espérais, c’était laisser à mon tour une marque sur son âme.

Un hommage aux Mamans

C’est selon moi, à ça que se résume le mieux cette histoire époustouflante qui a déjà ravi le cœur de bien des lecteurs. Le récit tout entier rend un immense hommage aux mamans du monde, à celles qui laissent une marque indélébile dans la vie de leurs enfants. Par leurs sourires, leurs larmes, leurs joies, leurs peines, mais aussi leur courage, leur détermination et par-dessus tout, leur amour inconditionnel qui n’a aucun pareil sur cette Terre. C’est une belle leçon, une histoire de deuil, de famille et d’amour atypique que nous offre ici une auteure dont le talent n’est plus à présenter. Et d’ailleurs, il suffit de lire sa dédicace à sa mère pour comprendre d’où lui est venu cette magnifique histoire.

Une timeline sans défaut

Le temps reste un paramètre compliqué dans les romans, mais ici, il ne fait que servir encore mieux le récit et les personnages. Seize ans séparent les deux parties de l’histoire et on a presque l’impression de les avoir vécu, nous aussi, avec les personnages. On les a presque vu évoluer pendant ces années de séparation, on peut presque s’apercevoir de ce qui les a rendu tantôt différents et ce qui les a poussé à rester pareils.

Ce n’est plus un secret à présent, ni même un scoop : j’ai adoré ce roman. Il m’a transporté à travers des émotions si diverses et si puissantes que je suis restée sans voix à la fin de ma lecture, avec ce sentiment si familier qui m’avait tant manqué : le désespoir, la tristesse que ce soit déjà la fin. J’en suis venue à ressentir cette impression que j’avais oublié depuis trop longtemps : le désir de tout oublier, pour recommencer et le lire encore une fois, pour la première fois.

Avez-vous lu Eleanor et Grey ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout dans les commentaires !

Bonne lecture, et gardez la banane !

P.S.: envie de découvrir ma dernière chronique d’un roman Hugo ? C’est par ici que ça se passe !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *