Chroniques

« S.O.E.N. », une histoire touchante d’humilité

Couverture de S.O.E.N., dernier roman de Fanny Twice aux éditions Addictives
Ce roman écrit à quatre mains nous apporte une belle leçon de vie !

Derrière le nom de plume Fanny Twice se cachent en réalité deux auteures talentueuses, deux Fanny passionnées de littérature et publiées aux éditions Addictives. Elles nous offrent ici une histoire touchante et une belle leçon tout à la fois, avec S.O.E.N. Chronique sur leur dernière publication !

De quoi ça parle ?

Intimidant, inquiétant… attirant.
Soen est solitaire, sombre et mystérieux. Il comprend les chevaux mieux que personne et ne se fatigue pas à parler aux cavaliers.
Sauf que Livia en a décidé autrement. Elle est curieuse, solaire et veut tout savoir de cet homme aussi intrigant qu’intimidant.
Soen voudrait l’empêcher de faire voler en éclats le fragile équilibre de sa vie… mais il est incapable de résister.
Tout les sépare, ils n’ont rien à faire ensemble… mais chacun est pour l’autre le plus beau défi de sa vie.

Une belle leçon de vie

Cette histoire aux personnages plus qu’attachants m’a beaucoup émue, bien que le style m’est apparu assez léger. J’ai d’abord été déroutée et frustrée par la naïveté de Livia. Je ne parvenais pas à m’identifier à elle, elle m’exaspérait et je me suis souvent vue lever les yeux au ciel. Cependant, j’ai beaucoup apprécié la façon dont ce personnage évolue pour finalement ressortir plus grande, plus mûre et surtout, plus heureuse.

S.O.E.N. évoque un sujet très sensible aujourd’hui dans notre société, car il provoque hypocrisie, débats houleux et beaucoup de peine à bien des égards : l’apparence. La beauté est subjective mais ce que nous apprennent ici les deux auteures, c’est qu’elle est avant tout basée sur la différence. La différence nous rend uniques et, par conséquent, nous rend beaux. C’est aussi simple que ça !

Trois jours de lecture

J’ai assez rapidement dévoré ce roman car il est assez facile à lire. C’est parfois rafraîchissant de pouvoir plonger dans ce genre de belle histoire, tout en douceur et en légèreté, sans avoir à revivre de sombres passés au travers de personnages torturés. Ici, les personnages de Soen et Livia sont attendrissants au possible et nous donnent tout simplement envie de faire cette petite moue qu’on fait tout le temps face à des vidéos de chatons tout mignon. Et en même temps, Fanny Twice parviennent à nous emporter par moments dans des instants intimes assez torrides qui nous arrachent quelques frissons.

En bref…

Un superbe moment de lecture ! Soen est adorable, sexy et terriblement attachant, je vous conseille vivement de vous y plonger sans aucun regret !

Avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire !

Bonne lecture et gardez la banane !

P.S.: avez-vous lu mon dernier avis sur une sortie Addictives ? Retrouvez-le ici !

Continuer la lecture

Nouvelle saga pour K. Bromberg avec « Cuffed (Everyday Heroes #1) »

K. Bromberg, auteure de la saga Driven, nous revient chez Hugo New Romance avec trois nouveaux opus mettant en scène trois héros du quotidien.

Une chose est sûre, K. Bromberg aura fait des jaloux avec le succès de la saga Driven. Même si je ne suis pas allée au bout de cette série qui, à mon sens, aurait dû prendre fin au 4e tome, je ne peux nier les talents de cette auteure pour nous emmener dans de nouveaux univers. Chronique sur sa toute nouvelle création, Cuffed (Everyday Heroes #1).

De quoi ça parle ?

Emmy de retour dans sa ville natale, retrouve Grant, 20 ans après qu’elle l’ait rencontré sur les bancs de l’école, à l’âge de 8 ans, et sans que les blessures du passé n’aient entamé l’attirance qu’ils éprouvent l’un pour l’autre.
Grant Malone, devenu agent de police, reconnaît instantanément en la femme audacieuse et pleine de vie qu’est devenue Emmy Reeves, la petite fille timide dont il était amoureux petit garçon.
Certes, leur amour paraît impossible, Grant connaît mieux que quiconque le passé trouble d’Emmy. Mais quitte à braver la loi, il est déterminé cette fois, à ne pas la laisser repartir.

Trois frères, trois histoires

Une fois n’est pas coutume, c’est une saga aux tomes indépendants que nous propose K. Bromberg avec Everyday Heroes: il n’est donc pas obligatoire de les lire dans l’ordre, ou même de les lire tous pour comprendre l’histoire. Cela peut également signifier que l’un ou l’autre tome sera davantage apprécié que ses deux autres frangins.

L’auteure aborde ici un sujet choc qui n’est pas inconnu à la littérature : les violences domestiques et sexuelles. C’est un thème souvent abordé dans la New Romance et pas toujours avec justesse, car selon moi, il faut l’avoir vécu ou en avoir été au moins directement témoin que pour vraiment rendre ces sentiments décrits réalistes. Ici, l’auteure de manque cependant pas de fidélité au type de stress post-traumatique engendré par un tel traumatisme. J’ai été agréablement surprise par sa version du sujet.

J’aurais souhaité plus d’action

Je ne le nierai pas : K. Bromberg sait écrire et captiver ses lecteurs. Cependant, c’est en partant de ce constat déjà connu avec Driven que j’ai fini par mettre trop d’espoir dans ce premier opus. Pendant les 300 premières pages, Grant et Emerson ne font que se courir après et se chamailler. J’ai même failli abandonner jusqu’à ce que ça devienne finalement intéressant et que je finisse de lire sur un sentiment positif. Mon avis reste mitigé sur cette histoire qui manque d’un petit quelque chose en plus pour vraiment nous rendre accro, car tous les ingrédients de base sont là : un flic séduisant, une jeune femme forte et indépendante, une attraction indéniable entre les deux, avec pour petit plus, des sous-entendus clichés grâce à la profession de Grant Malone. Pourtant, certaines scènes, certains dialogues m’ont paru quelque peu irréalistes, voire même forcés.

J’ai néanmoins apprécié ma lecture au final, seulement, je ne le relirai pas. Je me réjouis de savoir que les deux autres tomes sont indépendants de celui-ci car je peux ainsi espérer qu’ils soient un peu plus à mon goût. Qui vivra verra, comme on dit !

Un petit mot pour la fin

La petite note de l’auteure n’arrange certes pas tout mais elle offre une nouvelle dimension, un nouveau regard à porter sur cette, malgré tout, très belle histoire. Je vous suggère donc de ne pas la sauter !

Avez-vous lu ce premier tome d’Everyday Heroes ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout dans les commentaires !

Bonne lecture, et gardez la banane !

Continuer la lecture

La puissance musicale de « Damien », par Katja Lasan

Avec ce roman, Katja Lasan nous emmène dans la dure réalité bouleversante de la vie d’un rockeur, sex, drugs and rock’n’roll !

La musique a toujours été partie intégrante de ma vie et ce, depuis mon adolescence. C’est donc sans surprise que j’ai succombé à la couverture de ce roman : affiche-moi un guitariste et je suis à toi, sans condition ! Chronique sur le dernier roman de Katja Lasan, Damien, publié aux éditions Cyplog !

De quoi ça parle ?

« Résumer mon histoire ? Impossible ! T’aurais l’impression de partir en apnée pour un monde que tu crois connaître, alors qu’en réalité il t’échappe. Je pourrais bien te dire : « C’est l’histoire d’un mec… », mais ça, c’est déjà pris. Ou : « Il était une fois… », seulement, ça n’a rien d’un conte. Dans un conte, faut un prince charmant, ou au minimum un crapaud. Moi, j’ai juste une bande de potes fidèles, mes grattes et ma moto. Non, mon histoire ne se résume pas. Elle s’écoute et elle se vit, comme un bon vieux disque d’Elvis ou un solo endiablé de Slash ! Ouais… Ma vie c’est juste un gros bordel rempli d’accords, de riffs et de rock’n’roll. Et si vraiment je devais la résumer, un seul mot suffirait : Yeapaaaah ! »

Damien, un beau rockeur balafré

Un véritable ouragan d’émotions ! Je suis restée sans voix face à cette lecture. Elle m’a fait passé par tous les états possibles, des moments les plus dérangeants, qui m’ont sacrément mise mal à l’aise, aux instants où j’ai pleuré tant l’émotion était forte. Rajouter la musique à tout ça, et je suis tombée inconditionnellement amoureuse. Toute cette semaine, je n’ai pas arrêté de penser : « tiens, ça me rappelle quelqu’un » !

Et pour cause, je vis dans la musique depuis mes plus jeunes années (même si je ne suis pas si vieille que ça). J’en ai côtoyé, des musiciens, et c’est d’ailleurs toujours le cas. Je sais ce que c’est, de voir quelqu’un se perdre dans les notes, dans les rythmes, dans les paroles d’une chanson. Je sais ce qu’on ressent quand on monte sur scène et qu’on sait qu’on est fait pour ça. Bon, d’accord, je n’ai certainement pas le quart du talent de Damien et ses amis, mais soit.

Ce récit a résonné en moi dès les premières lignes. Chaque page, chaque phrase et chaque mot m’ont atteint en plein cœur. Damien est le genre de roman qu’on aurait aimé avoir écrit soi-même, car c’est du génie. Tout simplement.

Pas un seul moment de répit pour notre pauvre cœur !

L’auteure nous apprend également plein de choses sur cet univers qu’est la musique : fun facts et autres anecdotes sur les géants du rock, du jazz et de la chanson française sont les maîtres mots de l’histoire. La passion avec laquelle les personnages se plongent dans ce qu’ils aiment, et par-dessus tout, la façon dont ils Aiment, avec un grand A, est époustouflante.

C’est une magnifique leçon d’humilité que nous enseigne là Katja Lasan, avec une histoire d’une puissance sans égale, profonde et complètement déjantée tout à la fois. Une chose est sûre, la folie de Damien va me manquer. Yeapah !

Je remercie les éditions Cyplog pour ce service presse en or ! Et si vous voulez découvrir un autre roman de cette magnifique maison, rendez-vous sur mon autre chronique partenaire !

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout dans les commentaires !

Bonne lecture, et gardez la banane !

Continuer la lecture

« Suprêmes », une nouvelle dystopie pour Elle Séveno

Après Les Liés, Elle Séveno revient aux éditions Cyplog pour une nouvelle dystopie !

Merci aux Editions Cyplog pour le service presse !

Attention, cette chronique comporte beaucoup de sentiments positifs. Je suis certaine qu’à présent, je ne suis plus la seule à le penser : Elle Séveno nous surprendra toujours, et pourtant, elle reste une valeur sûre en matière de romance. Ici, elle s’illustre parfaitement, encore une fois, dans l’un de ses genres de prédilection : la dystopie.

De quoi ça parle ?

« Quatre cents ans après le monde tel que nous le connaissons, les Humains ne sont plus la race supérieure, ni même la seule. Et ils le découvrent lors d’une terrible invasion qui vire aussitôt à l’horreur.
Quand ils ne sont pas abattus comme du bétail, ils sont réduits en esclavage par une race perverse et tyrannique.
Vine, qui s’est toujours sentie en décalage avec les siens, est emprisonnées à son tour et déportée sur une planète inconnue. Dans sa cellule, elle rencontre un prisonnier différent des autres.
Quelle que soit sa race, il la fascine, la respecte et la guide…
A ses côtés, elle pourrait bien devoir remettre en question toutes ses certitudes ».

Suprêmes, tome 1, par Elle Séveno.

Un univers qui fascine

Avec le premier tome de sa nouvelle saga, Suprêmes, l’auteure nous emmène dans un tout nouvel univers, vers un système contre lequel n’importe qui aurait envie de se rebeller. Tous les éléments y sont : race soi-disant supérieure, oppression, violence, esclavage, dictature… une recette parfaite pour une aventure captivante.

Ces éléments à eux seuls sont déjà suffisants pour nous accrocher, mais c’était sans compter sur Séveno, qui y apporte comme toujours sa petite touche personnelle qui caractérise si bien ses récits : la romance. L’auteure raconte les histoires d’amour comme personne et c’est bien pour ça qu’on l’aime. Certains auraient pu se dire que les sentiments de Vine à l’égard du prisonnier sont complètement insensés et n’ont pas lieu d’être, mais grâce à Séveno, on y croit dur comme fer, on ressent tout avec l’héroïne et nous aussi, on partage ce qu’elle ressent pour cet individu mystérieux.

Encore une fois, elle parvient à nous emmener dans les tréfonds de nos émotions refoulées, sur une véritable montagne russe. Après être révoltés, insurgés avec Vine, nous sommes déterminés, amoureux pour finir par être complètement dévastés. Pas une seule seconde de repos pour notre pauvre petit cœur !

On attend la suite !

Il n’y a pas encore de nouvelles pour le second tome, mais une chose est sûre, on l’attend avec impatience. Le suspense est à son comble !

L’avez-vous lu ? Qu’en avez-vous pensé ? Dites-moi tout en commentaire !

Bonne lecture, et gardez la banane !

Continuer la lecture

Retenir son souffle sur 700 pages, avec « ScrapMetal : mis à la casse », par Jana Rouze

Le plus gros livre que j’ai lu, c’est probablement Harry Potter et les Reliques de la Mort. 607 pages pour le dernier tome de la saga désormais mythique signée J.K. Rowling. Une véritable brique. Et voilà que je m’extasie face aux 700 pages que nous offre Jana Rouze sur un plateau d’argent, aux éditions Hugo New Romance. A vrai dire, …

Continuer la lecture

« Secret Défense d’Aimer », tome 1, immersion dans l’armée française avec Axelle Auclair

Les petits nouveaux d’Hugo New Romance sont plus que prometteurs. Parmi eux, j’ai eu le plaisir de découvrir le premier tome de Secret Défense d’aimer, par Axelle Auclair. Autant vous le dire tout de suite : j’ai vraiment hâte de dévorer les deux tomes suivants, ce que je ne vais certainement pas tarder à faire (vive le confinement !). Aux …

Continuer la lecture

« Si demain n’existe pas », le syndrome du survivant par Jennifer L. Armentrout

Je suis tombée sur ce livre un peu par hasard avant de me rendre compte que plusieurs personnes sur mon feed l’avaient déjà lu. La curiosité l’emportant, je l’ai ajouté à ma PAL, l’ait un peu mis de côté puis je me suis dit qu’il serait temps que je le lise. Je ne suis plus habituée aux romances simples, aux …

Continuer la lecture

« Recherche coloc », le dernier roman d’Emma Green, un concentré d’émotions

Le succès d’Emma Green parle pour lui-même quand on a vu l’interminable file de fans à la Foire du Livre de Bruxelles, le weekend dernier. Je n’ai malheureusement pas réussi à me faufiler à temps pour recevoir mon autographe, mais j’ai eu de quoi me consoler avec quelques ouvrages écrits par ce duo désormais mythique et incontournable du New Adult …

Continuer la lecture

« Love & Other Words », l’histoire touchante d’une vie par Christina Lauren

C’est davantage grâce à ce roman que j’ai été convaincue du talent certain de ces deux auteures. C’est un duo qui fonctionne, en parfaite symbiose, et qui est parvenu à donner naissance à l’histoire d’amour la plus touchante qu’il m’ait été donné de lire jusqu’ici. C’est d’un vrai coup de cœur dont je vous parle, avec Love And Other Words. …

Continuer la lecture

Être beau, c’est être différent, le message d’Emma Green dans « P.S.: Oublie-moi ! »

Bon. D’accord. Je pense que je comprends, à présent. Cet engouement que j’ai pu voir sur les réseaux sociaux pour ce duo d’auteures. Je pense que je fais officiellement partie du fan club à présent. Et c’est bien ce roman qui m’a convaincue. Je suis une #Greenie à présent ! Et je remercie l’étonnante et poignante histoire de Léo et …

Continuer la lecture